La sécurité électrique dans une salle de bain

La salle de bains, pièce d'eau, est la pièce présentant le plus de risques pour l’homme... Il ne faut donc pas brancher n'importe quel appareil n'importe où. C'est pour cette raison que la Norme NF C 15-100 (Avant amendement d’octobre 2008 non applicable en Nouvelle Calédonie) impose quatre zones ou volumes de sécurité.
La salle de bains est donc découpée en quatre volumes de sécurité

Le volume 0 : Correspond à la baignoire ou la douche : aucun appareil électrique n'y est toléré (il existe cependant des spas ou cabines de douches intégrales avec spots intégrés).

Le volume 1 : Correspond à une zone de 2,25 m à partir du fond de la baignoire ou du bac de douche. Au-dessus de chacun de ces sanitaires, seuls sont acceptés les appareils d'éclairage et les interrupteurs Très Basse Tension de Sécurité 12 V, certifiés NF et protégés contre les protections d'eau (IP X 4 minimum).

Le volume 2 : Va de 3 mètres à partir du sol fini à 60cm autour. Dans cette zone, les appareils de chauffage électrique ou luminaires doivent être de classe II, porter la marque NF et être protégés contre la pluie (IPX 3).

Le volume 3 : Correspond à toute la zone de la salle de bains qui est distante de plus de 60 cm du volume 0. Sont autorisés les appareillages électriques et les matériels électriques de classe I, les prises de courant de type 2P + T et les boîtes de connexion. Ils doivent porter la marque NF et être protégés contre les chutes verticales de gouttes d'eau (ou IPX 1).

Matériels admis selon les volumes

Volumes
0 1 2 3
Devrés de protection
IPX7 IPX4 (**) IPX4 (*) IPX1 (*)
Canalisation
Alimenté par TBTS limitée à 12v- ou 30v- II(a) II(a) II
Appareillage
Interdit Dispositif de commande des circuits TBTS limitée à 12v- ou 30v- Alimentés par TBTS limitée à 12v- ou 30v-
PC rasoir
Socle DCl protégé par DDR
30 mA
Protégée par DDR 30mA ou alimenté par :
TBTS
ou Séparation
Appareils d'utilisation hors chauffe-eau (***)
Alimenté par TBTS limitée à 12v- ou 30v- Alimenté par TBTS limitée à 12v- ou 30v- classe II et protégé par DDR 30mA
ou alimenté par TBTS limitée à TBTS à 12v- ou 30v-
Protégée par DDR 30mA ou alimenté par :
TBTS
ou Séparation

Questions / Réponses

Le conducteur de la liaison équipotentielle supplémentaire doit avoir une section minimale de 2,5 mm² si il est posé sous conduit isolant apparent, en encastré ou sous moulure, ou de 4 mm² s'il est fixé directement aux parois.
Les éléments conducteurs (corps de la baignoire ou bac à douche métallique, vidange métallique, huisseries métalliques de portes et de fenêtres, canalisations d'eau chaude, d'eau froide, de gaz, etc.) et les conducteurs de protection des masses situés dans les volumes 1, 2 et 3.

Il n'est pas nécessaire de relier à la liaison équipotentielle locale les porte-serviettes métalliques non chauffants, les grilles métalliques hautes et basses d'aération, les robinets reliés à des canalisations isolantes, les pare-douches.

Il est interdit de relier à la liaison équipotentielle locale la carcasse métallique des appareils de classe II.

Bien que cette liaison équipotentielle ne soit exigée que pour les volumes 1, 2 et 3, il est recommandé de la réaliser pour l'intégralité de la salle d'eau de grandes dimensions en prévision des modifications d'aménagements.
Cette liaison est destinée à limiter les différences de potentiel pouvant apparaître en cas de défaut d'isolement entre tous les éléments conducteurs et masses de la salle d'eau et limiter la tension de contact à une valeur non dangereuse, compte tenu des conditions particulières dans lesquelles se trouvent les personnes (résistance du corps humain très faible due à son immersion).
Oui, il est tout-à-fait possible d'installer une prise de courant dans une salle de bain, sous réserve qu'elle soit placée à plus de 60 cm du bord de la baignoire ou du bac à douche, c'est-à-dire dans le volume 3.

La distance au lavabo importe peu, dans la mesure toutefois où la prise de courant n'est pas à la verticale (au dessus ou en dessous) de celui-ci.

Il est rappelé que toutes les prises et tous les équipements électriques des salles d'eau doivent être protégés par un dispositif différentiel 30 mA.
À plus de 0,60 mètre du bord de la baignoire ou du bac à douche, c'est-à-dire dans le volume 3 de la salle de bain.
Le tableau divisionnaire est interdit dans les volumes 0, 1,2 et 3 de la salle d'eau et il est vivement déconseillé dans les autres volumes de la pièce.
Oui, si cet appareil d'éclairage est de classe II, protégé par un dispositif différentiel 30 mA et s'il possède un indice de protection contre l'eau approprié (IPX4)

Les armoires de toilette comportant un appareil d'éclairage, un interrupteur et un socle de prise de courant, peuvent être installées dans le volume 2 à condition qu'elles répondent aux règles de la classe II et que le socle de prise de courant soit alimenté par l'intermédiaire d'un transformateur de séparation.
Les dispositions de l'amendement 2 (de novembre 2008) à la norme NF C 15-100 seront applicables aux ouvrages, après avis du Comité Technique Territorial des Installations Electriques, cet avis validé par les autorité sera édité au JONC
Ces dispositions seront également applicables en rénovation partielle ou totale de la même façon que les autres exigences de la norme NF C 15-100 : ce sont « les règles de l'art ».
Actuellement (Avant application de l’amendement 2 de la NF C 15-100) :
  • Volume 1
    • Pour une douche, le volume 1 est limité par la surface verticale de rayon 1,20 m, mesurée selon le cas depuis la pomme fixe ou l’origine du flexible. Verticalement, le volume 1 monte jusqu’à 2,25 m à partir du sol fini (ou du fond du receveur si celui-ci est au-dessus du sol fini). En présence d’une pomme fixe de hauteur supérieure à 2,25 m, le volume 1 monte jusqu’à cette pomme fixe.
    • Pour une douche à jets horizontaux, le volume 1 est limité horizontalement par les parois de la cabine ou du local faisant obstacle aux jets, et verticalement par un plan situé à 2,25 m au-dessus du sol.
  • Volume 2
    • Le volume 2 s’étend horizontalement jusqu’à 60 cm à partir de la surface extérieure du volume 1. Verticalement, sa hauteur est limitée à 3,00 m.
  • Volume 3
    Les dimensions du volume 3 sont les suivantes :
    • horizontalement : 2,40 m à compter de la surface extérieure du volume 2 ;
    • verticalement : 2,25 m à partir du sol fini ;
Oui, son emplacement ne doit pas être situé à moins de 0,60 m du bord d'une baignoire ou d'un receveur de douche, car la machine à laver n'est autorisée que dans le volume 3 à condition d'être de classe I et protégé par un dispositif différentiel 30 mA.