FAQ - Électricité - Tableaux électrique et protection des circuits

Électricité - Tableaux électrique et protection des circuits

Non, la gaine technique logement (GTL) n’est pas obligatoire en Nouvelle Calédonie pour les locaux d'habitation (individuels ou collectifs).
Il est cependant conseillé d’en prévoir une pour les locaux d’habitation neufs.

La gaine technique logement a les dimensions intérieures minimales suivantes : 60 cm de large, 20 cm de profondeur et doit faire toute la hauteur du sol au plafond.

A noter : pour des logements de surface inférieure ou égale à 35 m², la largeur peut être réduite à 45 cm et la profondeur à 15 cm.

Le tableau de répartition principal doit se trouver dans la gaine technique logement (GTL), quand elle existe, que l'on placera de préférence à proximité d'une entrée du logement (entrée principale ou de service) ou dans un local annexe directement accessible.

D’une manière générale le tableau doit se situé de préférence à proximité d'une entrée du logement (entrée principale ou de service).

Le tableau électrique doit se trouver à une hauteur comprise entre 0.90 m et 1,80 m au-dessus du sol fini.

Pour faciliter l'accès des organes de manœuvre et de protection des tableaux aux personnes âgées et ou handicapées, ces organes de manœuvre doivent être situés entre 0,75 m et 130 cm.

Oui, si un dispositif de coupure d'urgence est mis en place dans le logement.

Les normes à respecter dans le cas d'une séparation de comptage sont les suivantes :
  • en amont du disjoncteur de branchement : application de la norme NF C 14-100,
  • en aval du disjoncteur de branchement :
    • si l'installation est totalement rénovée, respect de la norme NF C 15-1000.
    • si l'installation est conservée, respect à minima du "Guide de mise en sécurité"
La coupure d'urgence doit mettre hors tension l'ensemble de l'installation électrique d'un local en cas de danger.

La coupure d'urgence doit être à action directe (ce qui interdit les commandes par bouton poussoir ou contacteur).

Le disjoncteur de branchement étant souvent placé en limite de propriété, il ne peut pas faire office de coupure d'urgence. Dans ce cas, il faut installer dans la maison un dispositif général omnipolaire de coupure (interrupteur ou disjoncteur) assurant également la fonction de sectionnement sur le tableau de répartition de courant assigné au moins égal au calibre maximum du disjoncteur de branchement.

On peut mettre 8 points lumineux sur un disjoncteur de 16 A (ou un fusible de 10 A)

Le nombre maximal de prises de courant que l'on peut mettre sur un même disjoncteur est :
  • 5 prises de courant pour un circuit alimenté en 1,5 mm² et protégé par un disjoncteur de 16 A.
  • 8 prises de courant pour un circuit alimenté en 2,5 mm² et protégé par un disjoncteur de 20 A
Le nombre maximal de points d'utilisation par circuit dans le cadre normatif (NF C 15-100) est de 8 prises de courant 16 A pour une section de conducteur de 2,5 mm² ou 5 prises de courant 16 A pour une section de conducteur de 1,5 mm² et 8 points lumineux.

L’alimentation des éléments extérieurs au logement, du type piscine, portail, éclairage du jardin, dépendances… s’effectue via un différentiel spécifique, en aval duquel seront connectés les dispositifs de protection contre les surcharges et les courts-circuits.( voir schémas type)

A noter : si le pisciniste installe un dispositif différentiel dans le local technique de la piscine, le dispositif de protection contre les surcharges et les courts-circuits, doit se raccorder directement sous la coupure générale du logement