FAQ - Électricité - Eclairage

Électricité - Eclairage

L'ensemble socle et fiche DCL évite les dommages causés aux conducteurs à l'occasion des différents changements d'occupants ou de luminaires, qui se traduisent à terme par une impossibilité de raccordement, sauf à exercer des tractions nuisibles sur lesdits conducteurs ou à réaliser des épissures.

Tous les dispositifs de commande, les dispositifs de manœuvre des fenêtres et portes-fenêtres ainsi que des systèmes d'occultation extérieurs commandés de l'intérieur doivent être :
  • situé à une hauteur comprise entre 0,90m et 1,30m ;
  • manœuvrables en position "debout" comme en position "assis"
L'appareillage de commande placé près d'une porte est généralement installé côté gâche, à portée de main et à une hauteur comprise entre 0,90m et 1,30m (dans la pratique à 1,20m environ)

Oui, car toute canalisation encastrée doit aboutir dans une boîte de raccordement.

D'autre part, pour une canalisation posée en apparent, si le luminaire est équipé de dispositif de connexion intégré, la boîte de raccordement n'est pas nécessaire, à condition que le matériel mis en place soit par fabrication pourvu de bornes de raccordement au réseau ou si la canalisation est, par construction, pourvue de connecteurs spécifiques de raccordement.

Sur le plan quantitatif, le guide UTE C 15-559 relatif à l'installation d'éclairage en TBTS (Très Basse Tension de Sécurité) n'impose pas de limiter le nombre de spots TBTS au secondaire du transformateur de sécurité.

Pour ce circuit secondaire, les dispositions suivantes sont prescrites :
  • la protection contre les surintensités ;
  • les longueurs maximales admissibles.
Ainsi, pour des lampes à filaments, la chute de tension entre le transformateur et le point lumineux le plus éloigné ne doit pas être supérieure à 5% de la tension nominale de l'installation.

Dans le cas où un seul circuit secondaire alimente plusieurs appareils d'éclairage, la protection contre les surcharges et les court-circuits doit être réalisée à l'origine du circuit secondaire par un dispositif (disjoncteur ou fusible gG) calibré pour la plus faible section utilisée.

Pour plus de précisions, nous vous invitons à vous référer au guide UTE C 15-559 "Installation d'éclairage en très basse tension" édité par l'Union Technique de l'Electricité.

La prescription du DCL pour raccorder un luminaire n'est applicable que dans le cas de conditions d'influences externes au plus égales à AD2 (AD = présence d'eau).

AD2 correspond à des environnements dans lesquels l'humidité se condense occasionnellement sous forme de gouttes d'eau ou qui sont remplis occasionnellement de vapeur d'eau.

AD3 correspond à des environnements dans lesquels l'eau ruisselle sur les murs ou le sol.